PeopLE

L’artiste Uwizeye Laura Nsengiyumva, lauréate de la Biennale de Dakar en 2012 nous interpelle ainsi sur la présence dans l’espace public belge de nombreuses statues à l’effigie du controversé roi Leopold II.

Photo de l’oeuvre PeopLE (réplique de la statue équestre de Léopold II à côté du Palais Royal en glace en processus de fonte lors de la Nuit Blanche du 06 octobre 2018 à Bruxelles par Joachim Ben Yacoub)

L’artiste a choisi de mettre un terme à sa carrière d’architecte pour s’engager dans le processus de décolonisation de l’espace public à travers sa pratique artistique. Elle est aujourd’hui chercheuse à l’université de Gand et travaille à retracer la présence de la diaspora africaine dans l’espace public belge.

De plus, depuis 2017, elle a incarne Queen Nikkolah lors d’une performance destinée aux enfants et à leurs parents. Queen Nikkolah est une alternative à la cérémonie patriarcale et potentiellement raciste de Saint Nicolas et père Fouettard.

Publié par Wetsi

Née à Bruxelles fin des années 1970 de parents congolais. J'obtiens un Master en Histoire de l'art africain classique et contemporain à l'université libre de Bruxelles en 2007, après des candidatures en droit et une première expérience professionnelle. J'ai ensuite travaillé en galerie d'art spécialisée dans les artistes de la diaspora africaine et la Harlem Renaissance à New York. Entrepreneuse culturelle depuis mon retour en Belgique en 2009, j'effectue des recherches sur les stratégies de résistance à déployer pour décoloniser la société et monte des projets qui correspondent aux valeurs de justice sociale et environnementale.